Guillochis

Il est impossible de ne pas attirer l'attention sur la montre faite en utilisant la technique comme un guillochis. Les montres tirent l'attention que les connaisseurs raffinés ou simplement des gens avec bon goût. Le sens du guillochis est notamment qu'il faut appliquer sur la surface d'un ornement composé de lignes, de traits ondés qui s'entrelacent ou se croisent avec symétrie ou dans l'ordre géométrique régulière. Sur la surface de la matière d'œuvre en rotation est gravé un ornement géométrique qui éclate de mille feux. C’est une brillance incroyable. Le  guillochis on fait sur une machine spéciale. Dans les XVII et XVIII siècles, les mécaniques de guillochis de la production européenne sont entrées dans les maisons de la noblesse et dans les maisons des têtes couronnées.

Le filetage au tour est devenu un passe-temps favori pendant les heures de loisir dans les cours de monarques européens. Les rois de Prusse Frédéric III et Frédéric IV, le rois anglais George III, ainsi que le Louis XV de France et le rois Louis XVI personnellement faisaient la décoration des objets comme des coffrets et boussoles, dont nous voyons aujourd'hui dans les musées. Dans les ateliers de ces monarques ont employé beaucoup d’ouvriers tourneurs qualifiés. Cet art du guilloche passionnait  non seulement les hommes , mais les femmes, même la reine Victoria avait son tour. Il était à cette époque, l'ère de l’entrain par des mécanismes, les gens ont cré des merveilleux échantillons du travail raffiné au tour.

Le guillochis est fait à l’aide d’un outil diamant de dressage ou en acier. Les facettes à miroir donne en outre un outil spécialement formé de rubis.